Eco-pastoralisme dans les stations d’épurations

Avis de poursuites – non-paiement des factures
27 mai 2019
Consultez les analyses de la qualité de l’eau de votre commune
11 juillet 2019

Eco-pastoralisme dans les stations d’épurations

Eco-pastoralisme dans les stations d’épurations

Le Syndicat des Eaux du Marseillon et du Tursan se lance dans « l’éco-pastoralisme ». Le principe est simple : privilégier l’animal à la machine. En somme, il est fait appel, depuis le mois de mai 2019, à la ferme Bibane située à Meracq pour entretenir les espaces verts des stations d’épuration avec des ânes et des moutons. Pour le moment, 9 stations d’épurations ont été retenues pour l’expérimentation, il s’agit de Lacajunte, Miramont-Sensacq, Larreule, Mazerolles, Pimbo, Vielle-Tursan, Saint Loubouer, Urgons et depuis peu Bats quartier Bidalons. Et cela devrait s’étendre…

Quels sont les avantages de cette pratique ?

Ce procédé permet un gain de temps et d’argent important pour notre structure. En effet, cet entretien était jusqu’à présent assuré par nos agents ou par des entreprises extérieures, ce qui nécessitait un investissement financier et humain non négligeable. De plus, cette méthode a l’avantage d’être écologique puisque elle ne fait pas appel à de la mécanique. Enfin, il faut également souligner que la ferme Bibane promeut les races locales : ce sont des ânes des Pyrénées et des moutons landais qui sont à l’œuvre !